Mes premiers amours ... le henné !!

Publié le par Loly

Comment qu'elle en est venu cette dinde a utiliser tout ces machins ????? (se demandent ils ) .

Et bien ça a commencé avec ma grossesse (Number 2 parce que je suis une grosse fifolle et que j'ai remis ça !! Mais on ne m'y reprendras plus)

Evidemment on nous répète sans cesse que les colorations chimiques enceinte c'est pas Top moumoutte rapport à l’ammoniac tout ça .... C'est mignon tout ça mais déjà que t'es grosse, que tu as l'air d'un zombie, tu peux plus te baffrer de saucissons, fromage, sushis, foie gras .... si en plus tu as des cheveux blancs ça va pas le faire Maryse !!!

En plus j'ai une particularité touffesque !! N'importe quelle coloration vire au roux au bout d'un certain temps !!!

Du coup j'ai commencé à fouiner sur le net et j'ai découvert le henné. D'abord toute pleine (c'est le cas de le dire rapport à l'alien qui m'habitait) de préjugés (mais on y reviendra) j'ai commencé à me renseigner, à lire, à regarder les blogs....

Les préjugés sur le henné sont nombreux, il abîme les cheveux, les brûle, les fait même tomber. On a forcément les cheveux oranges ou verts (selon la région, le vent et le coefficient de la flexibilité de la queue de vache), on ne peut plus jamais revenir en arrière.

Tout d'abord qu'est ce que le henné ??

Une plante dénommée lawsonia insermis, la plupart du temps on la retrouve sous le nom de henné naturel. Il vient d'Egypte, du Yémen, du Rajasthan etc etc. La plante est la même mais selon sa région de culture elle donnera aux cheveux des teintes différentes du cuivré pour l'Egypte au rouge pour le Yémen.

Il existe également le Cassia italica qui est un autre type de plante communément appelé le henné neutre. Celui ci apporte tout le soin du henné naturel (gaine, donne du volume) sans colorer.

On récapitule, le henné est donc avant tout un soin qui selon sa provenance colore les cheveux selon un nuancier très large.

Pour intensifier certaines couleurs on couple le henné à des poudres colorantes, il en existe une multitude selon les couleurs recherchées :

- pour les dorés cuivrés : la camomille, la verge d'or, la rhubarbe de Chine, le rhapontic, la poudre de gingembre, le curcuma, le rocou aussi appelé urucum....

- pour les rouges : le bois de campêche, le bois du Brésil, la garance, l'hibiscus, le santal rouge, le quinquina rouge, l'orcanette, les baies de sureau ....

- pour les chocolat, bruns : l'indigo, la poudre de noyer, le katam, le brou de noix, le cacao amer...

Il existe du henné blond qui est en réalité du henné neutre mélangé à des poudres colorantes.

Par contre il se peut que le henné assèche le cheveu, pour cela rien de bien compliqué il faut penser à faire des masques hydratants et nourrissants. Mais quand on tombe dans le naturel tout cela devient une évidence, nos cheveux on en prends soin.

Mais pourquoi le henné ne peut pas abîmer les cheveux et comment les colore t'il ??

Deux petits schémas provenant d'aroma zone et expliquant la différence entre une coloration chimique et une coloration naturelle sur les cheveux :

Mes premiers amours ... le henné !!Mes premiers amours ... le henné !!

Comme on le voit bien sur ces images LA grosse différence se situe dans le fait que la couleur naturelle va simplement se superposée à la couleur naturelle. A l'inverse la coloration chimique va pénétrer le cheveu constituant une véritable agression.

Cet avantage présente néanmoins un "inconvénient". En effet, lorsque l'on voit que la coloration se superpose on comprend une chose : il est impossible avec des colorations naturelles de devenir blonde platine si on est brune !!

On peut éclaircir un peu sa couleur de base grâce à des hennés blonds ou encore des soins éclaircissants mais dans l'absolue il est beaucoup plus simple de foncer ses cheveux avec le henné.

Autre "inconvénient" du henné quand on vient du pays de Candy euh non pardon du chimique. On ne peut pas comme chez le coiffeur dire "je veux exactement ça et en moins de 30 minutes " !! Nan ça marche pas comme ça ma brave dame !!

Le henné c'est un peu de la magie, on se dit que l'on aimerait ce type de couleur, on cherche ce qui s'en approche le plus et on se lance !!!

Maintenant que l'on a tordu le cou aux idées oranges et dévastatrices on va passer aux suivantes !!!!

Le henné est irréversible, c'est le mal absolu !!! NON encore une fois non !

Si le henné utilisé est de bonne qualité et sans sels métalliques on peut refaire une coloration chimique par dessus. Maintenant elle risque de ne pas prendre comme on dit dans le jargon. Et oui le henné se superposant sur le cheveu et le gainant rien ne dit que la coloration chimique agira. Il est par contre vivement déconseillé de faire une décoloration.

Si on est vraiment déçu de la couleur obtenue on peut aussi faire dégorger le henné. Il faut savoir que plus on en fait plus il tient. Les premiers auront donc tendance à se délaver assez rapidement.

Comment faire en pratique ?

- faire des masques de lait de coco et d'argile verte. Attention cependant à prévoir des masques hydratants et nourrissants car l'argile dessèche énormément.

- l'utilisation de shampoing du commerce peut également accélérer la chose.

Je ne garanti pas que les reflets disparaîtront complètement je ne l'ai jamais fait mais il faudra faire plusieurs masques pour obtenir des résultats, la patience est une vertu dans le monde du naturel.

Du coup maintenant on va avoir "mais comment garder ma couleur et qu'elle ne dégorge pas ???" Encore une fois la patience, plus on fera de henné mieux il tiendra. Ensuite on peut quand même lui filer un coup de pouce en virant les shampoing et après shampoing du commerce aux compositions douteuses....

On peut au choix : fabriquer son shampoing, utiliser des shampoings bio aux compositions cleans et moins décapants que ceux du commerce (contenant entre autre Sodium Lauryl Sulfate), utiliser des poudres lavantes (sidr, shikakaï, reetha ...) .

Je pense avoir fait un peu le tour de la question du henné et j'espère avoir réussi à en convaincre certaines !!

Pour les recettes je n'en donne pas forcément, chaque cosméteuse aura SA recette chouchou mais vous pouvez aller voir le blog de Vinie ( une vraie mine d'or ) qui a fait un tuto photo sur la préparation du henné : http://www.mesoinsnaturels.com/p/tout-savoir-sur-le-henne.html

Le plus bel exemple que je peux donner sur l'utilité publique du henné c'est mes cheveux donc voici un aperçu de mes débuts à aujourd'hui :

Avant mon tout premier henné, j'ai un reste de coloration chimique noisette qui a viré au roux délavé pas vraiment beau. Nous sommes en avril 2012

Mes premiers amours ... le henné !!

Mon premier henné, le tazarine.

Recette : henné, glycérine végétale, yaourt, eau tiède et HE ylang ylang.

Mes premiers amours ... le henné !!

Introduction du henné d'Egypte (août 2012)

Mes premiers amours ... le henné !!

Arrivée du Rajasthan je recherche du rouge avec pose de mon masque (la recette viendra bientôt)

Mes premiers amours ... le henné !!

Je fais des hennés colorant environ une fois par mois. J'alterne avec des masques nourrissants et hydratants.

Même ma fille de 6 ans a le droit a son henné. Une fois par trimestre je lui pose un henné neutre qui en plus d'apporter un soin à ses cheveux et un répulsif à poux !!!

J'achète toutes mes poudres chez Henné et soins d'ailleurs. Audrey la gérante est une personne plus que sympathique, ces ingrédients sont de très très bonne qualité et la livraison est très rapide.

On peut la trouver ici : http://www.hennesetsoinsdailleurs.com/

Mes premiers amours ... le henné !!

Publié dans Cheveux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lili 21/02/2016 19:33

La différence entre la dernière photo et l'avant dernière est stupéfiante ! c'est trop joli

Lili 21/02/2016 19:32

wahou ! la différence entre la dernière photo et l'avant dernière est stupéfiante. Tes cheveux ont l'air beaucoup plus souples et brillants!

Kitty 12/06/2015 20:57

Tu as obtenu de beaux résultats. Une petite préférence pour le Tazarine.